Denis MAYOT Chirurgie plastique, esthétique et repconstructrice

Lifting du sein


Les interventions > Chirurgie mammaire > Lifting du sein

  • lifting-sein
  • lifting-sein
  • lifting-sein
  • lifting-sein
  • lifting-sein
  • lifting-sein

Objectifs de l'intervention

Au fil des ans, les seins ont tendance à perdre du volume et à s'allonger, une plastie mammaire va donc remonter le sein et son mamelon et le regalber. Si le sein est proportionné par rapport au thorax et si leur volume vous convient, seule la peau est redrappée, c'est un lifting mammaire. Si vous les jugez trop volumineux, on enlève une quantité plus ou moins importante de glande, le sein est plus petit puis la peau est réadaptée sur sa nouvelle forme du sein. C'est une plastie mammaire de réduction.
Les seins représentent un élément majeur de la silhouette et de la féminité. Trop volumineux ils entravent les activités sportives, gênent la femme dans le choix de son habillement, l'empêchent de refléter son caractère dynamique et moderne. Une réduction mammaire est alors possible. Les cicatrices sont la rançon de cette chirurgie. Certaines techniques, permettent une cicatrice autour du mamelon et verticale en dessous de lui vers le sillon sous mammaire. Seul 30% des seins sont éligibles à cette technique. La plastie mammaire en T inversé réalise une cicatrice autour de l'aréole puis une verticale vers le sillon sous mammaire et une horizontale masquée dans le sillon. Cette dernière est souvent modérée moins de six centimètres.
Les seins trop retombés, trop petits, après plusieurs grossesses, un allaitement prolongé ou un amaigrissement conséquent, entraînent une perte de confiance de la femme un rejet de sa féminité, un lifting mammaire peut alors être proposé avec une augmentation de volume par une prothèse mammaire.

La consultation

Lors de la consultation, un examen attentif prendra en compte l'aspect morphologique de vos seins ainsi que votre passé médical. La consistance élastique de la peau, la localisation du mamelon et l'importance de la ptose seront appréciés et me permettront de vous expliquer l'intervention la plus adaptée pour résoudre votre problème.
- En cas de réduction mammaire associée, ou en cas de seins de volume moyen, la situation des cicatrices sera décrite avec précision.
- Si une réduction mammaire est nécessaire, elle est parfois associée à une liposuccion du thorax.
- Sur les seins de petit volume, la mise en place d'une prothèse peut suffire à les remonter et ceci avec une petite cicatrice de 4cm autour du mamelon ou dans le sillon sous mammaire. Nous choisirons ensemble le volume de la prothèse. Une simulation informatique à partir de vos photographies vous permettra d'appréhender le résultat esthétique post-opératoire.

Les suites opératoires et les risques de complications chirurgicales seront décrits avec précision, une fiche vous sera remise. Il sera indispensable d'acheter avant l'intervention un soutien gorge adapté qui permettra une compression des zones opérées.
Si vous désirez bénéficier de ce geste, un devis vous sera remis et une mammographie devra obligatoirement précéder le geste.

Un rendez vous opératoire vous sera donné à votre demande après un délai minimum d'un mois. Durant cette période je reste entièrement à votre disposition au cabinet ou par téléphone pour répondre à vos questions et éclairer d'éventuelles zones d'ombres. Si une anesthésie générale a été retenue, ma secrétaire vous communiquera le numéro de téléphone de l'anesthésiste que vous devez voir entre 4semaines et 4 jours avant l'hospitalisation.

A la clinique

Vous entrez en clinique, le matin à jeun depuis la veille minuit. Avant de rejoindre le bloc opératoire, un protocole de décontamination sera suivi. Je vous reverrai avant l'opération prévue pour répondre à vos questions, m'assurer que tout va bien et tracer les incisions opératoires comme je vous l'avais montré au cabinet lors de votre consultation. L'opération se déroule sous anesthésie générale, elle dure en moyenne 2h30. Si une réduction de la glande est prévue, l'ensemble du tissu glandulo graisseux sera pesé et adressé pour une analyse anatomopathologique. Un pansement compressif sera mis en place en fin d'opération. Vous serez ensuite surveillée en salle de réveil puis une fois bien réveillée rejoindrez votre chambre pour la nuit. Les drains mis en place seront retirés après 48H en moyenne. Après la première nuit post opératoire vous sortirez de la clinique avec un traitement de type 1 ou de type 2 contre la douleur qui est en moyenne de 3 sur 10 pour une mammoplastie. Un traitement antibiotique et anticoagulant peut être nécessaire durant 15 jours. Une compression de vos jambes par des bas à varices y sera associée si vous avez des varices, afin de limiter les risques de phlébites.

Suivi post opératoire et convalescence

Les premiers pansements sont effectués au 2éme et 6éme jours. Des plaques siliconées sont appliquées sur les cicatrices afin d'améliorer leur qualité.
La gène post opératoire est fortement diminuée grâce au port d'un soutient gorge sans armature mais compressif nuit et jour durant 3 semaines. Le résultat sur la position des seins et leur volume est rapide, puis les seins redeviennent naturels après deux à quatre mois.
Une consultation post opératoire est prévue au 15éme et au 30 éme jours puis au 2éme mois. Une rééducation douce, par des mouvements de flexion extension des bras et des massages permettront de récupérer une bonne trophicité cutanée et une bonne mobilité musculaire.
La reprise du travail est envisageable entre une semaine et quinze jours en fonction de son caractère sédentaire ou non.
Le sport violent sera proscrit deux mois, la piscine durant un mois.

Les risques

Une consultation anesthésique pré opératoire est obligatoire en cas d'anesthésie générale ou de rachis analgésie. A cette occasion le médecin anesthésique vous expliquera les risques liés à sa pratique.
Les risques chirurgicaux principaux sont :
- un hématome, ce qui est rare mais peut mener à une réintervention de drainage
- une infection qui est exceptionnelle du fait de la couverture antibiotique, elle peut nécessiter un drainage chirurgical.
- une phlébite, dont le risque est prévenu par le traitement anticoagulant et les bas à varices
->une nécrose cutanée ou un risque de désunion post opératoires sont plus fréquents chez les patientes fumeuses, diabétiques eu surpoids ou opérées pour des séquelles d'obésité. Si la désunion est minime elle disparaît spontanément en 3 semaines, si elle est plus importante un geste sous anesthésie locale peut être nécessaire à distance.
- la sensibilité de l'aréole ou du mamelon peut être modifiée de manière transitoire ou définitive.

Tarifs

Le prix varie entre 3800 € et 4500 € suivant les difficultés techniques rencontrées.

 

Docteur MAYOT Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique