Denis MAYOT Chirurgie plastique, esthétique et repconstructrice

Lipomodelage de seins


Les interventions > Chirurgie mammaire > Lipomodelage de seins

abdominoplastie abdominoplastie

Objectifs de l'intervention

L'hypoplasie mammaire correspond à un sein trop petit par rapport à la morphologie de votre thorax. Elle peut exister d'emblée ou peut apparaître secondairement à la suite d'un amaigrissement important ou après une grossesse. L'hypotrophie peut être isolée ou associée à une ptose, c'est-à-dire un affaissement du sein. Plutôt que de mettre en place une prothèse mammaire, il est maintenant possible d'augmenter le volume des seins par transfert de graisse, c'est le lipomodelage. Il faut insister sur le fait que cette technique ne peut se substituer à toutes les indications de chirurgie d'augmentation mammaire. Les implants gardent leur place dans l'arsenal thérapeutique.
Il s'agit en effet d'interventions dont les objectifs sont différents : l'augmentation des seins par implants convient aux patientes qui souhaitent une augmentation importante du volume de leur sein et désirent une transformation radicale de leurs seins. Le lipomodelage esthétique des seins ne permet, lui, qu'une augmentation modérée et convient mieux aux patientes qui veulent retrouver un « état antérieur + (après amaigrissement, grossesse, allaitement) et/ou désirent une solution plus « naturelle +, sans corps étranger prothétique. De plus, cette technique n'est possible que si la patiente présente un site donneur de graisse suffisant. Ce geste peut être associé dans certains cas à un redrapage cutané (cure de ptôse).
Le transfert de graisse dans le sein doit par contre être considéré comme une véritable intervention chirurgicale, qui doit être réalisé par un Chirurgien Plasticien compétent et qualifié, formé spécifiquement à ce type de technique et exerçant dans un contexte réellement chirurgical. Cette intervention est autorisée par la Société de Chirurgie Plastique à partir de 35 ans.

La consultation

Cette technique nécessite que la patiente dispose d'un « capital adipeux + suffisant pour permettre un prélèvement de la graisse, ce qui exclut les patientes très minces.
Cette technique présente deux avantages majeurs :
- elle permet une augmentation du volume du sein, certes modérée, mais complètement naturelle, sans corps étranger, et ne donnant pas l'aspect d'un sein artificiel.
- elle permet de traiter dans le même temps les éventuelles surcharges graisseuses localisées et dysharmonieuses (sites de prélèvement de la graisse).
Comme avant toute chirurgie du sein, un examen clinique de la glande mammaire doit être réalisé afin de dépister un processus pathologique. De même, il est nécessaire de faire réaliser des examens complémentaires spécifiques du sein (mammographie et échographie du sein, voire IRM si besoin). Toute anomalie suspecte décelée par ces examens nécessitera l'avis complémentaire d'un médecin sénologue qualifié, et contre indiquera temporairement l'intervention de lipomodelage des seins.
Si toutes ces précautions sont prises, l'intervention peut être envisagée sereinement et sans arrière pensée. Le lipomodelage esthétique des seins est habituellement réalisé sous anesthésie générale car plusieurs sites anatomiques sont concernés dans le même temps opératoire: les zones de prélèvements (fesses, hanches, abdomen ou culotte de cheval, face interne des genoux) et les seins pour y déposer la graisse.
Lors de la consultation, après avoir écouté vos souhaits, le chirurgien vous examine, vous prend en photo et vous propose une simulation photographique. Ce logiciel vous permet d'appréhender l'aspect de vos seins après les avoir modifié informatiquement, et de votre silhouette après les prélèvements graisseux. La discussion peut ainsi être approfondie pour mieux comprendre votre attente esthétique et pour vous expliquer les possibilités de cette technique chirurgicale.
Si vous êtes satisfaite des perspectives esthétiques, vous pouvez réfléchir ou si vous êtes décidée , un devis vous est remis. Il doit précéder l'intervention au minimum de 15 jours. Je reste à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire et vous pouvez revenir voir les photographies modifiées au cabinet avant l'opération. La secrétaire prendra un rendez-vous opératoire à votre convenance dans une des deux cliniques où j'opère et vous remettra le numéro de téléphone des anesthésistes qu'il faudra contacter une semaine avant l'opération. Toute consommation de médicament fluidifiant le sang tel que l'aspirine est contre indiquée en préopératoire.

A la clinique

Vous entrez en clinique, le matin à jeun depuis la veille minuit. Avant de rejoindre le bloc, un protocole de décontamination est suivi. Nous rediscuterons des objectifs esthétiques juste avant l'opération et les marquages seront effectués.
Le dessin repère précisément les zones de prélèvement de graisse. Le choix de ces zones est fonction des excès de graisse et de vos désirs. Il permet une amélioration esthétique appréciable des parties lipo-aspirées. Le prélèvement du tissu graisseux est effectué de façon atraumatique, par de petites incisions cachées dans les plis naturels grâce à une canule fine. Le transfert du tissu graisseux se fait à partir d'incisions de 1 à 2 mm à l'aide de micro-canules.
On greffe des cellules de graisse dans différents plans entre les côtes et la peau, selon de nombreux trajets indépendants. Il s'agit d'une véritable greffe de cellules graisseuses dont 60 à 70% resteront vivantes. Le lipomodelage esthétique est donc une technique définitive puisque les cellules adipeuses ainsi greffées vivront aussi longtemps que les tissus qui se trouvent autour d'elles. En revanche, l'évolution de ces cellules graisseuses se fait selon le poids de la patiente (si la patiente maigrit, le volume apporté diminuera et inversement).
Le lipomodelage dure en moyenne deux heures. Vous serez ensuite surveillée en salle de réveil, puis rejoindrez votre chambre pour la nuit. Je passerai vous voir après l'intervention pour vous rassurer et vous expliquer comment s'est déroulée l'opération. Cette dernière n'est pas réputée douloureuse, toutefois une perfusion laissée en place le premier jour permet de vous administrer en cas de besoin des produits puissants contre la douleur. Lorsque vous sortirez le lendemain matin, vous aurez des ecchymoses. Une compression des sites de prélèvements par un soutien gorge et une gaine est impérative durant 3 semaines. Il faudra les avoir achetés avant l'opération.

Suivi post opératoire et convalescence

Dans les suites opératoires, les douleurs sont en règle générale modérées, mais elles peuvent être transitoirement assez marquées au niveau des zones de prélèvement. Un gonflement des tissus (oedème) et des ecchymoses au niveau des sites de prélèvement et au niveau des seins apparaissent pendant les 48 heures suivant l'intervention, et mettront en général 1 à 3 mois à se résorber.
Une certaine fatigue peut être ressentie pendant une à deux semaines, surtout en cas de prélèvement graisseux et de liposuccion importante. Il convient de ne pas exposer au soleil ou aux U.V les régions opérées avant 4 semaines au moins, afin d'éviter le risque de pigmentation cutanée. Le résultat commence à apparaître dans un délai de 1 mois après l'intervention, mais le résultat proche du résultat final nécessite 3 à 6 mois.
Dans quelques cas, des imperfections localisées peuvent être observées (sans qu'elles ne constituent de réelles complications) : hypo-correction localisée, asymétrie légère, irrégularités. Elles sont alors accessibles à un traitement complémentaire : lipomodelage sous simple anesthésie locale, à partir du 6ème mois post-opératoire.

Les complications envisageables

Un lipomodelage des seins, bien que réalisé pour des motivations essentiellement esthétiques, n'en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte chirurgical, aussi minime soit-il.
En ce qui concerne l'anesthésie, lors de la consultation, le médecin anesthésiste informera lui-même la patiente des risques anesthésiques.
En ce qui concerne le geste chirurgical : les vraies complications sont rares après un lipomodelage des seins. L'infection est normalement prévenue par la prescription d'un traitement antibiotique per-opératoire. En cas de survenue (rare), elle sera traitée par antibiotiques, glace, et en enlevant le point situé en regard de la zone enflammée. La résolution se fait alors en une dizaine de jours, habituellement sans conséquence importante sur le résultat final.
Un pneumothorax peut survenir exceptionnellement. Des zones plus fermes (dites de cytostéatonécrose) peuvent apparaître de façon rare. Ces zones diminuent progressivement de taille en quelques mois, et s'assouplissent lentement. Dans le cas contraire elles seront ponctionnées.
Enfin, il faut savoir que seul le recul dans le temps apportera la certitude qu'un tel traitement ne peut favoriser ou être à l'origine d'une quelconque pathologie mammaire. Tels sont les éléments d'information que nous souhaitions vous apporter en complément de la consultation. Nous vous conseillons de conserver ce document, de le relire après la consultation et d'y réfléchir "à tête reposée". Cette réflexion suscitera peut-être de nouvelles questions, pour lesquelles vous attendrez des informations complémentaires. Nous sommes à votre disposition pour en reparler au cours d'une prochaine consultation, ou par téléphone, voire le jour même de l'intervention.
Il est actuellement établi que, comme dans toute chirurgie du sein, esthétique ou non (exérèse de tumeur bénigne ou maligne, chirurgie de réduction mammaire, plastie d'augmentation...) des calcifications cicatricielles peuvent apparaître (macro et microcalcifications). Elles sont différentes de celles observées dans les cancers du sein, et ne posent pas de problèmes diagnostic pour les radiologues expérimentés.
Il n'existe, à ce jour, aucun élément probant permettant de penser que le transfert de graisse pourrait favoriser l'apparition d'un cancer du sein. En revanche, il n'en empêchera pas la survenue, si celui-ci devait apparaître. La patiente a en effet son propre risque de survenue d'un cancer du sein, qui dépend notamment de son âge (risque évalué à un risque sur 218 avant 40 ans, et un risque sur 40 entre 50 et 59 ans), de ses antécédents familiaux, de sa densité mammaire. Elle doit aussi comprendre que toutes les précautions doivent être prises pour limiter le risque de coïncidence entre la survenue d'un cancer et le lipomodelage (bilan strict fait avant l'intervention de lipomodelage par un radiologue spécialisé en imagerie du sein; bilan strict à 1 an, puis répété à 2 ans, voire à 3 ans). Dans cet esprit, la patiente demandant un lipomodelage des seins, s'engage à faire réaliser le bilan pré-opératoire d'imagerie du sein (mammographie, échographie) et surtout s'engage à faire réaliser les examens de référence (mammographie, échographie) à 1 an, 2 ans, voire 3 ans en fonction des recommandations du radiologue spécialisé.
Il est rappelé qu'il s'agit ici d'une chirurgie à but uniquement esthétique non prise en charge par l'assurance-maladie.

Tarifs

Le coût varie entre 3500 € et 4000 € suivant les difficultés techniques rencontrées.

En savoir plus :
Consulter la fiche officielle de la Société de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique dont le lien suit (télécharger la fiche LIPOSTRUCTURE DES SEINS). Je reste à votre disposition pour vous commenter ce qui ne vous paraît pas clair.

 

Docteur MAYOT Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique